Chef

Pierre Rigothier

Les œufs sont des produits simples et peu couteux qui permettent des associations magnifiques avec des produits nobles

Pierre RigothierChef

Votre parcours en quelques mots

J’ai été élevé dans une famille d’Epicuriens , dès l’enfance j’aimais être en cuisine et préparer en famille le diner, les repas de fêtes.

J’intègre donc le Lycée hôtelier de Bordeaux en 1995. En 2000S BTS en poche, je débute chez Jacques Maximin ** Puis viennent le Ritz**, le Laurent **, Le Vernet **.

En 2006 je quitte l’Hexagone, pour Londres au Greenhouse*.

En 2008, je deviens Chef au Jesmond Dene House Hotel à Newcastle.

Après ce périple Outre-Manche, retour en France en 2011 au restaurant de l’Hôtel Le Burgundy, Le Baudelaire*, j’y officie pendant cinq ans, en maintenant l’étoile au Guide Rouge.

En 2016 je rejoins le restaurant La Scène Thélème pour préparer l’ouverture avec le propriétaire des lieux en septembre 2016. Ouverture récompensée dès février 2017 par une étoile au guide Michelin.

 

Votre expérience culinaire la plus marquante

Je dirais le Louis XV à Monaco, pour la perfection qui se cache dans chaque plat, chaque geste. Une expérience vraiment mémorable ! Ceci dit j’aime découvrir de nouvelles choses et j’aime donc à penser que l’expérience la plus marquante sera la prochaine !

 

L’œuf dans votre cuisine ?

L’œuf est un élément prédominant dans ma cuisine. Pour le salé comme pour le sucré. J’ai toujours aimé cuisiner et manger les œufs.

De plus, j’ai travaillé pendant 5 ans en Angleterre où l’on voue un véritable culte à l’œuf qui est un produit phare de l’alimentation et de la gastronomie, notamment pour le petit déjeuner et le brunch.

 

Un œuf, un plat ? 

S’il y avait un plat à base d’œufs, ce serait l’œuf brouillé. J’aime conserver l’œuf très crémeux, je l’agrémente de moutarde de Dijon, de parmesan et j’aime le servir avec des toasts de lard et des lamelles de truffe noire en saison.

 

Votre principal trait de caractère

J’aime les challenges.

 

Votre devise

The best is yet to come.

 

Votre plat signature

La raviole de foie gras de canard, artichauts violet, babaganoush et jus acidulé.

Dans ce plat l’œuf a une part importante, bien qu’on ne le voit pas, car il permet de faire la pâte à raviole. Sans œuf, il n’y a pas de plat 

 

Un conseil pour cuisiner et valoriser l’œuf sur une carte de restaurant? 

Les œufs sont des produits simples et peu couteux qui permettent des associations magnifiques avec des produits nobles tels que la truffe ou le caviar.

 

Vous et Ovoteam

Je suis ravi d’intégrer l’équipe d’Ovoteam afin de mettre en commun nos savoir-faire et participer ainsi à l’élaboration de recettes et de produits mettant en scène l’un de mes produits favoris !